Les CRA en métropole et en outre-mer : conférence et ateliers @ , Paris [16 mai]

Les CRA en métropole et en outre-mer : conférence et ateliers


285
16
mai
18:00 - 21:00

 La page de l’événement
MIE Bastille, 50 rue des Tournelles, 75003 Paris
*CRA: Centres de rétention administrative, lieu d'enfermement, prison pour les étranger·e·s, prison contre laquelle nous luttons.

-\-\-
Mercredi 16 Mai 2018
En partenariat avec le BAAM, le Collectif La Chapelle Debout et La Cimade + autre asso en cours de confirmation

18h: Accueil

18h30 — 19h45: Conférence sur la rétention administrative, les CRA et l'enfermement des étranger·e·s, avec les associations et des exil·é·s.

20h — 21h: 3 ateliers au choix
— Comprendre le projet de loi Asile et Immigration, par le BAAM...
— Les CRA d'Outre-Mer, intervenant·e à confirmer
— Se mobiliser contre la rétention et les expulsions, par la Chapelle Debout

MIE Bastille
50 rue des tournelles
75003 Paris

Places limitées, écrire à [email protected] pour s'inscrire !

-\-\-

CONTRE LA LOI ASILE ET IMMIGRATION: LES LUTTES CONTINUENT!

La loi asile et immigration a été votée à l’Assemblée Nationale, rassemblant au delà des clivages partisans de la majorité parlementaire LREM au Front National. Si ce vote poursuit une politique de démantèlement des droits humains déjà bien amorcée, le projet de loi doit être examiné en juin au Sénat: nous ne devons pas nous démobiliser.

Ce projet de loi renforce les mécanismes d’illégalisation et de contrôle des personnes migrantes en réduisant les délais des demandes d’asile (de 120 à 90 jours) ainsi que les délais de recours auprès de la Cour nationale du droit d’asile (de un mois à 15 jours, alors que le délai normal est de deux mois). Une fois la politique de tri effectuée, le projet de loi facilitera les mesures de déportation avec l’augmentation de la rétention administrative (de 45 à 90 jours), le renforcement des mesures d’assignation à résidence. D’autre part, le « pays des droits de l’homme » autorisera par ce projet de loi la rétention de personnes mineur.e.s! Encore une fois, l’État français réaffirme une législation d’exception qui frappera les plus personnes les plus précaires et démunies de notre société. Les complexités et contraintes croissante du parcours administratif et la systématisation des formes de violences symboliques et physiques induites par cette loi marginalisent toujours plus les migrant.e.s.

De nombreuses associations de défense des droits des migrant.e.s ont déjà dénoncé la dangerosité et la violence de cette politique anti-migratoire tandis que les comportements d’automutilation et les tentatives de suicide dans les centres de rétention administrative (CRA) crient la détresse des retenu.e.s. La loi asile et immigration est une condamnation à mort. Nous ne pouvons pas nous démobiliser. Cet arsenal d’exception s’inscrit dans la continuité d’une politique étatique néolibérale et raciste tandis que se banalisent les comportements ouvertement xénophobes comme les actions menées par des militant.e.s identitaires dans les Alpes, avec la bienveillance des forces de l’ordre.

Dans le cadre des mobilisations actuelles, alors que le gouvernement d’Edouard Philippe précarise systématiquement les franges les plus fragiles de la société et les bastions de lutte (loi ORE, réforme de la SNCF), la lutte contre la loi asile et immigration reste marginale. Pourtant, cette loi participera à sélectionner, précariser, réprimer qu’il s’agisse d’étudiant.e.s, de travailleur.se.s ou de sans-papiers: la situation des migrant.e.s est a l’intersection de matrice d’oppression de race, de classe et de genre.

Nous nous opposons à cette loi et aux discours paternalistes, infantilisants et racistes sur l’immigration. L'Intersection, en tant qu’association antiraciste, aimerait soutenir les collectifs qui s’organisent pour contrer ce projet de loi et ses répercussions: en discutant de la teneur de ce projet de loi, il s’agira aussi pour nous de renforcer la mobilisation autour des personnes migrant.e.s contre les déportations et contre les rétentions administratives, pour leur régularisation et pour la reconnaissance de leur droit à exister sur le territoire français.
Plusieurs organisations seront présentes, comme la Chapelle Debout, la Cimade et le BAAM. En invitant ces différentes organisations, qui ont leur terrain de luttes spécifiques, nous souhaitons leur donner une tribune et permettre aux participant.e.s de connaître leurs besoins afin de renforcer une dynamique militante effective.

Le Genepi, qui agit d'abord dans et autour des prisons, ne peut rester indifférent à cette forme d'enfermement qu'est la rétention administrative. Pour nous, les CRA sont des prisons qui ne disent pas leur nom et dont l'existence pose question. On y est enfermé·e pour une durée et des motifs inconnus, sous la menace d'être expulsé·e. Là aussi les conditions d'emprisonnement sont indignes et doivent faire l'objet d'une dénonciation constante. L'enfermement des étrangers, c'est leur criminalisation, qui ne fait que révéler la gestion répression de l'immigration en France.

Le mercredi 16 mai à 18h30, une conférence inaugurale sur les conditions de rétention aura lieu. Par la suite, à 20h, trois ateliers de discussion permettront d’approfondir des questionnements spécifiques: la loi « Asile-Immigration »; les formes de soutien et de participation aux luttes menées par les associations; la rétention dans les « territoires d’outre- mer » et notamment en Guyane et à Mayotte. Nous privilégierons des formats de discussion informels dans l’idée que cet événement puisse faire émerger des idées, rendent possible l’auto-formation et l’éducation populaire, pour qu’il fasse converger nos colères légitimes et des solidarités nouvelles. Cet événement sera aussi l’occasion de discuter de la présence des racisé.e.s dans les luttes de défense des droits des migrant.e.s.

-\-\-
Le lendemain, le Genepi France plus particulièrement sur l'enfermement des étrangers, en CRA et en prison, dans le cadre des Etats Généraux des Migrations, c'est à 19h à Montreuil: facebook.com/events/1792483664106818/
Discussion
image
Seulements les utilisateurs enregistres peuvent ecrire les commentaires.
Passez vitement l'enregistrement ou l'autorisation.

Les événements le plus attendu à Paris :

Journée internationale contre la ballerine
Place de la Republique
Paris Jazz Festival 2018
Paris, France
La Course Royale - 15km
GO Sport Running au Château de Versailles
We Love Green 2018
Bois de Vincennes
Iron Maiden - concert à Paris Bercy le 5 Juillet 2018
AccorHotels Arena
Marche des Fiertés LGBT 2018 [Évènement officiel]
Inter-LGBT
Mondial de la Bière Paris 2018
Maison de la Mutualité
Muddy Angel Run - PARIS EST Samedi 2018
Île de loisirs de Vaires-Torcy
Seasons Opening
Grand Palais - RMN (Officiel)
La La Land
La Villette
Les événements les plus populaires dans votre fil de nouvelles